Marc Levy - Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites

Ce roman est tout simplement captivant. L'auteur nous entraîne dans une histoire aux limites de la science-fiction, mais en fait il simplement le prétexte pour nous plonger dans le dialogue interrompu par les malentendus entre un père et sa fille. L'épilogue remet singulièrement les pendules à l'heure et on prend la mesure du machiavélisme du personnage. Mais c'était pour la bonne cause.
Commentaires

Récupérer les photos d'un téléphone portable

Vous avez un téléphone portable avec lequel vous avez pris quelques photos et vous voulez les récupérer sur votre ordinateur. Le problème, c'est que vous n'avez aucun câble pour connecter les deux appareils. Par contre, tous les deux savent communiquer en Bluetooth (protocole de réseau à faible distance). Alors comment faire ?

La première chose à faire est d'apparier votre ordinateur et votre téléphone. C'est une procédure à faire une fois qui consiste à faire se reconnaître les deux appareils. A partir de l'ordinateur, vous lancez la procédure en indiquant le téléphone comme cible (il doit être visible dans la liste des périphériques bluetooth à proximité). Le téléphone vous indique un code que vous devez ensuite entrer sur l'ordinateur. Si tout se passe bien, l'ordinateur et le téléphone sont appariés.

Ensuite, vous mettez en oeuvre sur l'ordinateur un utilitaire qui doit vous permettre de parcourir le contenu du téléphone comme s'il s'agissait d'un disque amovible, avec généralement une structure de dossiers assez simple où les différents types de fichiers sont rangés dans un dossier particulier (photos, sons, vidéos, etc.). De là, il est facile de la transférer sur l'ordinateur.

Bon, tout ça c'est très joli, mais si comme moi vous avez un téléphone Samsung SHG-J750, l'exploration du téléphone ne vous affiche aucun fichier. Rien! Alors que les images convoitées sont bien là puisque vous pouvez les voir sur le mobile. Comment faire ?

Activez sur l'ordinateur le partage Bluetooth. Dès lors, vous pouvez commander à partir du téléphone l'envoi des fichiers via le Bluetooth sur l'ordinateur. Selon les réglages que vous aurez choisi dans le partage Bluetooth, vous devrez sur l'ordinateur confirmer ou pas la réception (je vous conseille d'activer cette option pour éviter que n'importe qui puisse vous envoyer des fichiers indésirables). Les fichiers seront alors téléchargés dans le dossier que vous aurez indiqué.
Commentaires

Archives départementales du Cantal

Les archives départementales de l'état-civil du Cantal sont en ligne depuis déjà quelques mois. Les responsables de cette publication ont fait appel au logiciel Mnesys pour la navigation et l'affichage des feuillets de registres scannés.

Jusqu'à présent, cette navigation était très laborieuse, surtout en cas de grande affluence sur le site. Tout finissait pas se bloquer lamentablement avec l'envie d'avoir à jeter son ordinateur par la fenêtre.

Heureusement, depuis quelques jours, une nouvelle version du logiciel a semble-t-il était installée et les choses vont beaucoup mieux : affichage progressif des pages et surtout mise en cache de ces mêmes pages.

Seul regret : le déplacement dans une page zoomée se fait beaucoup moins naturellement que précédemment. Avec un peu d'habitude, on retrouve d'autres automatismes, mais je préférais l'ancien mode.
Commentaires

VirtualBox : dupliquer un disque virtuel

Vous avez préparé un système virtuel pour VirtualBox et vous souhaitez faire différents systèmes à l’identique afin de spécialiser chacun d’entre eux. Le problème, c’est qu’il n’est pas possible de simplement copier le disque virtuel pour l’utiliser sous un autre nom.

La solution se trouve dans l’outil VBoxManage, un gestionnaire en mode commande de VirtualBox. VBoxManage permet de totalement piloter le logiciel dans le Terminal et notamment de gérer les disques virtuels.

Ouvrez donc le terminal et lancez la commande :

VBoxManage clonevdi ~/Library/VirtualBox/VDI/original.vdi ~/Library/VirtualBox/VDI/clone.vdi



Au bout de quelques minutes, votre clone de disque virtuel est prêt et vous pouvez l’utiliser pour créer un système virtuel qui l’utilisera sans avoir besoin de relancer tout le processus d’installation du système (Windows ou quelque Linux que ce soit).

Si le coeur vous en dit, vous pouvez lister toutes les commandes disponible en tapant simplement :

VBoxManage



Une bonne documentation est toutefois nécessaire pour en exploiter la quintessence. Vous la trouverez sans problème sur Internet.

Par exemple, pour lancer VirtualBox en ouvrant le système virtuel « Windows », vous taperez la commande :

VBoxManage startvm Windows



Commentaires

Externaliser ses photos dans la photothèque : LA solution

Dans un précédent article, j’avais donné des pistes pour externaliser ses photos originales de la photothèque. Il y a une solution assez simple qui résout définitivement cette question

De fait, il suffit de créer un lien symbolique entre le dossier « Originals » de la photothèque et le dossier externalisé.

Qu’est-ce qu’un « lien symbolique » ? Il s’agit d’un objet unix qui s’apparente à un alias, mais qui est structurellement dépendant de la structure des fichiers unix sous-jacente à Mac OS X.

Mais alors, si c’est comme un alias, pourquoi ne pas faire un alias, tout simplement ? Parce qu’avec un alias, ça ne marche pas. L’alias est un fichier qui contient le chemin vers le répertoire qu’il remplace : iPhoto cherche à accéder à un répertoire et il ne retrouve pas ainsi les images originales.

Mais rassurez-vous, faire un lien symbolique vers un répertoire n’a rien de sorcier.

Attention : ce qui suit ne fonctionne qu’avec iPhoto de la suite iLife ’08 où la photothèque est rangée dans un paquet, vu comme un seul fichier par le Finder. Avec une version plus ancienne où la photothèque est dans un dossier, le principe serait le même, mais je ne sais pas comment l’application range les images originales.

Commencez pas quitter iPhoto. Ensuite, dans le Finder, faites un clic-droit ou [Ctrl]+clic sur la photothèque (iPhoto Library). Dans le menu contextuel, sélectionnez « Afficher le contenu du paquet »

Pasted Graphic

Dans la fenêtre ouverte sur le Finder qui vous détaille le contenu de la photothèque, repérez le dossier « Originals ». Ce dossier, vous devez le copier ailleurs sur votre disque ou sur un autre. Quand cette copie est terminée et que vous avez bien vérifié qu’elle contient autant d’éléments que l’original (affichez les informations de l’un et de l’autre pour vous en assurer), alors supprimez le dossier « Originals » de la photothèque (ne videz pas tout de suite la corbeille).

Pasted Graphic 1

Il reste maintenant à créer le lien symbolique.

Affichez dans le Finder le dossier contenant votre dossier « Originals » qui contient vos images originales

Ouvrez l’application « Terminal »; elle se situe dans le dossier « Utilitaires » du dossier « Applications »

Entrez la commande suivante SANS la valider de suite (n’oubliez pas l’espace après le -s)

sudo ln -s



En fait, la commande est simplement « ln -s » mais nous la faisons précéder de sudo pour l’exécuter avec les droits d’un administrateur.

Dans une nouvelle fenêtre du Finder, sélectionnez le dossier « Originals » et faites le glisser à côté de la commande ci-dessus; celle-ci doit se compléter automatiquement avec le chemin d’accès complet à votre nouveau dossier en écriture de type unix. Vous devez avoir quelque chose du style :

sudo ln -s /Users/votre_nom/chemin/Originals



Complétez la commande en y ajoutant ~/Pictures/iPhoto Library/Originals

~ est un raccourci qui symbolise le chmin d’accès à votre répertoire personnel (la petite maison). Remarquez comme il faut écrire les noms des dossiers en anglais : « Pictures » et non pas « Images »; c’est parce que le Finder traduit le nom de ces dossiers pour vous le présenter de manière plus compréhensible. Mais ici, nous sommes dans le système unix sous-jacent et il faut mettre les noms réels des dossiers.

Votre commande (que nous n’avons toujours pas validée) doit donc se présenter comme suit :

sudo ln -s /Users/votre_nom/chemin/Originals ~/Pictures/iPhoto Library/Originals



mais avec le chemin effectif de votre dossier « Originals » au lieu de /Users/votre_nom/chemin/Originals que j’ai mis à titre d’exemple et qui ne dépend que de vous.

Validez cette commande en tapant la touche [ENTRÉE]

Vous devez alors taper (à cause du sudo) votre mot de passe de session. Sitôt fait, le lien symbolique est créé.

Pour vérifier que tout s’est bien passé, allez dans le dossier de la photothèque comme vous l’avez fait ci-dessus et qui est sans doute restée ouverte. Vous devez voir apparaître un alias portant le nom « Originals ». Le Finder montre les liens symboliques comme s’il s’agissait d’un simple alias, alors que du point de vue unix, ce n’est pas du tout la même chose.

Si vous en avez la curiosité, tapez les commandes suivantes dans le terminal (validez par [ENTRÉE] après chaque commande) :

cd ~/Pictures/iPhoto Library
ls -l



La première commande met le dossier de la photothèque comme répertoire courant. La deuxième liste son contenu en liste détaillée. Repérez la ligne dont le premier caractère est l; vous constatez que ce fichier renvoie vers un autre ;

Pasted Graphic 2

Maintenant, revenez au Finder et double-cliquez sur l’alias. Le Finder doit vous ouvrir une fenêtre affichant le contenu du dossier vers lequel pointe le lien, c’est-à-dire vos images originales.

Voilà, c’est terminé. Si vous lancez iPhoto, l’application n’y verra que du feu mais votre photothèque n’est plus encombrée par les images originales qui sont rangées ailleurs.

Prenez garde toutefois lorsque vous utiliserez un logiciel de sauvegarde. Selon l’application et ce peut-etre une option de celle-ci, les liens symboliques pourront ou non être « suivis » et votre sauvegarde contiendra ou non les originaux. Un seul conseil : faites le test et vérifiez la taille de la sauvegarde de votre photothèque. Si vous faites une simple copie du fichier « iPhoto Library », cette copie ne contiendra pas les images originales.

Commentaires
Billets suivants

Si vous souhaitez me contactez, veuillez utiliser le lien prévu pour ça en bas de page ou bien vous pouvez utiliser ma page contact. Je serai ravi de vous répondre.

Si vous êtes un peu perdu, vous pouvez afficher la carte du site, un index ou lister les pages par catégories pour vous rendre la navigation plus facile. Et vous pouvez faire une recherche avec Google en tapant un mot dans la case prévue à cet effet à droite de ce texte.